Ma Photo

Appel

  • Nethique.info

Liberté d'expression

« Liberté d'inexpression (suite) | Accueil | « Mais monsieur, vous manquez de tolérance ! » »

mardi 07 février 2006

Commentaires

Swâmi Petaramesh

Te lire me rappelle qu'il y a environ 10 ans, j'ai littéralement pourri la meilleure amie de ma femme, invitée à la maison et venue avec son nain de 3 ans ou quelque chose comme ça, parce que celui-ci avait la bonne idée de faire, sur la table de notre salon, de la gravure sur bois en utilisant un coin pointu de sa petite voiture métallique.
Comme je manifestais mon déplaisir à sa mère, elle me répondit "qu'il fallait bien qu'il s'amuse", en gros, elle trouvait ça charmant et ne fit rien pour interrompre l'opération de gravure rupestre sur la table de notre salon.
Je finis pas prendre le mors aux dents et me fâcher tout rouge, ce qui résulta en une brouille tenance entre cette charmante dame et moi.
Depuis, de notre côté, nous avons eu 2 nains à nous.
La table de notre salon, sur laquelle je tape ce commentaire, est aujourd'hui une véritable ruine. Coups, trous, rayures, tâches de peinture "kiparpa", tâches de flotte évoquant des cartes de France...
Je te souhaite bien du plaisir pour l'avenir ; si tu y penses, envoie-moi une photo de ton canapé de couple-sans-enfant dans dix ans ;-)))

Steph

Comme tu le dis toi-même, c'est bien la table de ton salon que tes enfants ont endommagé; en cela, il n'y a rien à redire, puisque chacun a le droit de tolérer pour soi ce que bon lui semble. En revanche, je ne suis pas certaine (et j'espère que non) que tu laisses tes enfants détuire, sans rien leur dire, la table des voisins ;-) Il y a là, tu en conviendras, une différence de taille. Dans un cas, tu tolères que tes enfants portent atteinte à ton bien. Dans le second, tu tolères que tes enfants portent atteinte au bien d'un autre :-)

marh

Autre chose mais non sans rapport: est-ce que les nains CAMIF sont vraiment fabriqués sur les mêmes chaines de montage que les autres??
Non, c'est juste parce que quand j'entends les collègues parler de leurs gniards, j'ai des doutes...
Mais je peux pas comprendre, j'ai pas d'enfant (et donc j'ai le droit de passer au 2ème service pour les edt tous les ans lol)...

Mille pattes

Tu sais, c'est pas évident. Des enfants, j'en ai trois et j'ai parfois eu des difficultés à amadouer ce petit monde dans certains lieux publics. Pour autant je ne m'estime en rien démissionaire.
C'est juste un petit appel au respect d'un seuil de tolérance vis à vis des enfants des autres.
Quant à l'injonction : "toi t'as pas d'enfants" elle est effectivement d'une profonde maladresse.

Steph

Merci mille pattes pour ce rappel à la tolérance envers les enfants d'autrui. En fait, pour tout te dire, ce n'est pas tellement les enfants des autres qui m'ennuient, ce sont parfois leurs parents. Cela dit, je suis d'accord avec toi, la tache n'est pas aisée et mérite un peu de compassion et d'amitié ;-)
Donc, bon courage à tous les parents et soyez tous les bienvenues sur mon canapé spécial couple sans enfants...

Profdesvt

J'y vais de mon histoire, en conseil d'enseignement, j'ai eu le droit par un parent qui m'annonce également "ça se voit que vous n'avez pas d'enfants à élever"... Je me suis permis de répondre:" Effectivement, mais dans notre collège sur 470 enfants, je vois qu'il y en a 469 avec lesquels on a pas de problèmes..."

Steph

@Prfdesvt :
Ah, ça c'est bien envoyé. Je note pour la prochaine :-)
Cela dit, sans vouloir faire de la psychologie bas de blog (euh moyen le néologisme), les parents d'aujourd'hui ont un vrai problème de culpabilité à régler. Car leurs enfants, ils les ont voulus, désirés. On le leur répète suffisemment ("ah tu l'as voulu ta galère!"). Et l'expérience leur montre que ce n'est pas si simple. Qu'il ne suffit pas de désirer l'enfant, il faut l'éduquer, et ça c'est une autre affaire.

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.