Ma Photo

Appel

  • Nethique.info

Liberté d'expression

« Les français racistes... et conscients de l'être ? | Accueil | Une victime pardonnée ! »

vendredi 24 mars 2006

Commentaires

Pasteka

Et oui.
A moins que cela soit en raison des commanditaires/producteurs des chaines tv >> très pointilleux et frileux dès qu'il s'agit de prendre des risques avec une fiction potentiellement "dangereuse" pour les annonceurs ??

Sinon passez à la saison suivante d'urgence ;)

Steph

@Pasteka : C'est une explication fort plausible. Sinon, j'ai décidé de faire une petite cure de désintoxication avant d'attaquer la suite. Donc pour la saison 3, je vais attendre un peu.

Elodie

Tout à fait d'accord.Je n'ai vu que la saison 1 et pour le moment je me suis interdite de regarder la 2 ! C'est trop passionant! J'oublie tout le reste, et je n'avait pas réussi à m'arrêter à 2 ou 3 episodes mais plutôt 7 ou 8 d'un coup...

batty

J'ai jamais accroché au style de la série mais il faut reconnaître le talent des producteurs américains qui sont tellement créatifs sur cette série. En comparaison la France n'a pas de budget et les chaînes se réfugient derrière l'exception culturelle pour les chaînes publiques qui veulent assurer du fond (!!!) et les chaînes privées se contentent d'adapter les séries américaines pour assurer l'audimat (quand u nous tient). La france est frileuse.

Yoxigen

Pour expliquer ce phénomène, il faut pê aussi chercher du côté de l'histoire de l'industrie du divertissement, bien différente aux USA et chez nous.

En France, le divertissement à l'air, sociologiquement parlant, d'être considéré comme honteux. Les gens ne jouent pas, un adulte de 30 ans affirmant adorer les jeux vidéos sur console sera considéré comme un "grand enfant", encore aujourd'hui, malgré une evolution certaine. S'amuser, c'est pour les gosses, un adulte ne s'autorise à la limite que, de temps en temps, des jeux réputés pour améliorer l'intellect (scrabble, echecs...)

De même pour les fictions (Cinéma, TV, littérature) : Chez nous, un film DOIT être intelligent, un livre DOIT faire reflechir. Le polar et la SF ont longtemps été considérés comme des sous-genres. Les dessins-animés et les BD ont longtemps été reservés aux enfants uniquement :

Voir des D-A ciblant les adultes tout en etant de production française, comme Renaissance actuellement, c'est relativement nouveau.

Aux Etats-Unis l'entertainment n'as rien de honteux, les films, livres, jeux sont fait d'abord pour se divertir. Si, à côté de ça, ils permettent de reflechir, de transmettre des messages, de s'enrichir, c'est la cerise sur le gateau. Mais le but premier, dans la plupart des cas, c'est le divertissement :

Par exemple, il existait le phénomène des Pulp's, genre de "littérature jetable", qui aurait été inimaginable ici vu la caractère quasi-sacré du Livre. Ce n'etait pas d'ailleurs de la "sous-littérature" puisque certains des plus grands auteurs americains ont commencés la dedans.

Fort heureusement, il est aujourd'hui prouvé que l'être humain a besoin de se divertir, les mentalités sont donc en train de changer. Peut-être peut-on s'attendre à des fictions françaises de meilleurs qualités dans un futur proche ? :)

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.