Ma Photo

Appel

  • Nethique.info

Liberté d'expression

« "Je cherche un homme" | Accueil | Insulte, plaisanterie, agression verbale : où sont les frontières ? »

vendredi 03 mars 2006

Commentaires

Account Deleted

C'est fascinant, comme attitude. Et triste, aussi. J'écrivais récemment qu'un propriétaire d'animal de compagnie avait des responsabilités, mais à combien plus forte raison quelqu'un qui met un enfant au monde !

Steph

j'ai eu pratiquement la même discussion avec un couple d'amis qui ont des enfants en bas âge. Eux n'ont pas hésité à me traiter de réac' quand je leur ai dit que c'est pas parce que j'avais envie d'une Ferrari que l'Etat se devait de me la payer :-)

ben oui

Ben oui... mais je crois vraiment que c'est une notion en perte de vitesse.
Inversement, les mères célibataires qui font un enfant (rarement plus) qu'elles peuvent assumer financièrement sont officiellement condamnables parce qu'elles auraient agi de manière égoïste, en faisant un enfant "pour se faire plaisir".

"Modèle" dominant, quand tu nous tiens...

Steph

Au fond, qu'on en fasse ou qu'on n'en fasse pas, qu'on en fasse un, deux, trois,...voire même plus, c'est toujours pour se faire plaisir :-)
Cela n'a en soi rien de répréhensible, bien au contraire. Mais la moindre des choses, c'est qu'on assume ses plaisirs !

caspar

Evidemment que c’est un bonheur d’avoir des enfants!
Mais,
Elle va bosser dans 30 ans ta Ferrari pour payer ta retraite ?
Ce seront les cinq de l’autre, …

Jean-Jacques

@ Caspar:
Relis bien la note: la personne qui a fait 5 enfants ne se soucie pas du tout de l'avenir de nos retraites, elle considère que c'est son "droit" d'avoir autant d'enfants et que la collectivité (toi, moi, etc.) a le "devoir" de la soutenir dans ce projet, notamment au niveau financier: une telle exigence est mal placée à une époque et dans une société où la contraception est accessible à tous. Je ne suis pas du tout d'accord pour que mes impôts servent à soutenir les fantasmes irresponsables de famille nombreuse de certains! Dans une société développée, on réfléchit avant de faire un enfant et l'on s'engage en connaissance de cause et on assume la responsabilité de ses choix. Le problème est d'autant plus grave que ce sont précisément les gens les plus irreponsables, les plus tête de linotte et les moins intelligents qui ont tendance à se reproduire le plus et donc à "éduquer" pour la postérité d'autres irresponsables comme eux... Franchement, je pense qu'il faudrait un "permis de parentalité" au même titre qu'il y a un permis pour la conduite automobile ou l'exercice de la médecine: ne devraient avoir le droit de se reproduire que ceux qui font preuve d'un minimum de maturité et d'intelligence :-P

frans

Comme tu y vas, Jean-Jacques! Je ne me risquerais pas à cataloguer les parents de famille nombreuse comme ça, mais pour répondre à Caspar, je m'attendais à cet argument classique de la retraite! je crois que cette idée récurrente des retraites payées par les générations suivantes n'est ou ne sera plus d'actualité, je pense que le système va et doit évoluer, on ne s'en sortira plus comme ça; on pourrait même retourner l'argument en disant que ce sera à nous de payer leurs indemnités de chômage... Mais pour finir, es-tu persuadé, Caspar, que les parents font des enfants par altruisme pour sauver notre économie?? permets-moi d'en douter fortement..

ben oui

Je m'en voudrais d'être mauvaise langue, mais j'ai très souvent l'impression que beaucoup de gens font des enfants font des enfants simplement parce que c'est un comportement social habituel. Sans projet, sans y réfléchir. Pas étonnant qu'ensuite ils rechignent devant les responsabilités que cela implique...
(et encore là je suis de bonne humeur)

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.